Éphémère revisitée

Il y a 5 ans, une exposition particulière s’est accrochée sur les murs de la salle l’Aquilon de la bibliothèque Louis-Ange Santerre de Sept-Îles. Retour sur l’événement et sa mise en œuvre.

Tout commence par une visite chez Myriam Caron, vidéaste et écrivaine septilienne dont la réputation dépasse largement la côte-nord. Auteure de deux livres marquants, Génération pendue et Bleu, elle avait l’appui de l’auteur François Avard et de l’éditeur Jean Barbe. Cependant, Myriam était avant tout une vidéaste accomplie. Elle a œuvré principalement pour le compte de TéléQuébec mais s’est fait connaitre plus largement avec Surf Boréal_le film, qu’elle a produit avec son conjoint de l’époque, Mathieu Crépeau, et qui lui a valu le prix du meilleur film canadien au Canada International Film Festival de Vancouver quelques semaines auparavant. Mat est pilote d’avion mais sa passion est le surf qu’il pratique même en hiver.

Fin mars 2013, donc, on sirote un café cognac et la vue sur la plage Routhier déclenche en nous une irrépressible envie de sortir prendre l’air. On a passé l’après-midi au travers des blocs de glace fondants étalés sur la grève. Manuel (le fils de Myriam) et Whisky le chien noir qui court partout, nous accompagnent. On déclenche frénétiquement. Jusqu’à l’épuisement des piles! 600 photos au total. On s’est dit qu’il fallait faire quelque chose avec ces images-là.

A mon retour de Fermont, en novembre, on sirote encore un café cognac et la sortie de mars revient sur le tapis. Au printemps, j’avais évoqué la possibilité d’en faire une exposition. Myriam lutte contre une tumeur au cerveau depuis deux ans déjà. Sa « méduse » comme elle disait si bien. Il était temps de concrétiser. Et cette phrase qui me restera toujours en mémoire. « Tu sais moi, c’est l’urgence de vivre » …

D’autant plus que le mois suivant, un traitement de chimio s’impose à nouveau. On a fait la sélection des images, ce qui n’est pas une mince tâche. 38 photographies ressortent.

J’ai en mémoire des nuits de décembre peuplées d’appels téléphoniques alors qu’elle était en traitement à Québec. « François! J’ai une idée! » Hallucinant. C’est qu’on a intégré à l’exposition des extraits de son dernier roman, Bleu, qui n’était pas encore paru. On a fait coïncider le lancement du livre avec l’exposition en mars 2014. J’ai assumé la mise en forme, le traitement image, les impressions, fourni les cadres. Mat s’est chargé de l’aménagement physique et du montage. Myriam a produit un film d’une trentaine de minutes sur les glaces flottantes en bord de mer. Éphémère_Le film est d’autant plus zen qu’il inclut une trame sonore minimaliste composée par Pascal Asselin (Millimetrik). Les extraits de Bleu furent imprimés sur des panneaux de 17×22 po et suspendus sur fond de velours bleu marine.

Après un séjour à l’Élyme des sables, la méduse a achevé son œuvre. « Mimi » s’est éteinte en janvier 2015. Je vous suggère de lire Bleu, de Myriam Caron, aux éditions Leméac

« Tu sais, moi, c’est l’urgence de vivre… »

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :